photo

Conclusion

Dès demain, il y aura un changement majeur sur mon site : le lien vers le blogue photo que vous lisez actuellement conduira aux archives et un nouveau lien le remplacera.  Ce lien mènera sur un blogue conjoint alimenté tantôt par Michèle, tantôt par moi, mais le plus souvent les articles/chroniques seront le fruit d’un travail d’équipe.

Le lancement de ce nouveau blogue est prévu pour demain, le 27 août 2014.  Vous trouverez sur ces nouvelles pages un blogue qui sera alimenté régulièrement, et quelques pages fixes, qui donneront plus d’explications sur les raisons d’être de cette nouvelle plateforme et sur son contenu.

En attendant, je tourne aujourd’hui une page en concluant ce blogue sur une photo prise plus tôt cet été alors que j’étais au Lac Gorgotton, situé à la tête de la Rivière Escoumins, soixante kilomètres au Nord du village du même nom.

Merci à toutes celles et ceux qui m’ont suivi dans cette aventure ou qui me suivront dans celle qui commence.

Cl

Fin du jour (24mm; ISO 100; f/22; 244 s.)


Acadia… La fin de l’histoire

Un long silence… mais je préparais du nouveau… avec ma blonde…

Aujourd’hui… pour compléter la petite histoire que j’avais commencée à vous relater… un dernier article sur Acadia 2014

Demain… un dernier article sur ce blogue… mais le fait que ce blogue ne soit plus alimenté dans le futur ne signifie pas que je tombe au chômage… demeurez aux aguets pour en savoir plus.

Voici donc le propos d’aujourd’hui : Sans prétention, simplement quelques clichés pour témoigner de l’atmosphère unique qui régnait sur l’Île du Mont Désert le 4 juin 2014.  Certains n’aiment pas la pluie mais moyennant quelques précautions c’est souvent l’opportunité de créer des ambiances douces.

Cl

20140604-CL-124950 20140604-CL-130839-C 20140604-CL-140621 20140604-CL-142950 20140604-CL-180116-Modifier


Mardi, jour 4 à Acadia National Park : Un tout petit échantillonnage

Je renoue avec mes comptes rendus de notre voyage à Acadia.  Une autre belle journée en images.  Hiking, exploration, port de pêcheurs, jardin floraux, et bien d’autres émerveillements.  À la fin du jour, la lumière se réchauffe et les ombres se dessinent.  En bonus, un portrait de ma blonde.

20140603-CL-123147 20140603-CL-130034 20140603-CL-194613 20140603-CL-200633

20140603-CL-122821-C


St-Narcisse de Beaurivage

Je suis un peu en retard avec ce blogue mais on dirait que j’en ai plus à faire que le temps ne me le permet…  Le 10 de ce mois, avec Michèle, Serge et Linda, nous avons eu le privilège d’une belle journée au jardin, chez Nicole et Michel.  Quelle hospitalité !  Nous avons aussi été à la chasse aux libellules et Michel en a profité pour nous a faire une démonstration de son savoir faire équestre.  Cela m’a ramené quelques années en arrière à l’époque où je montais ma jument Chagal.

Seulement quelques photos aujourd’hui.  Certaines diffèrent peut-être de celles que vous pouvez avez eu l’opportunité de voir via les publications de mes partenaires de cette journée.  D’autres pourront vous paraître des copies… mais ces pavots étaient si beaux à photographier.  Comment résister ?

20140710-CL-115420

20140710-CL-140905-4 20140710-CL-145954-Modifier 20140710-CL-150738 20140710-CL-152303 20140710-CL-160057 20140710-CL-163721


Un trio au jardin d’eau

À chaque fois que je vais chez Johanne et Simon j’admire leur jardin d’eau.  Cette fois encore je n’ai pu résister à y tenter ma chance…  C’était le milieu de l’avant midi par une journée caniculaire.  Lumière dure que j’ai tenté d’adoucir un peu.  Un trio a dominé la séance.

Claudel

20140629-CL-100434

ISO 200 ; 200 mm ; f/9.0 ; 1/600 s ; traitement LR5

20140629-CL-100741-2

ISO 800 ; 200 mm ; f/11 ; 1/400 s ; traitement LR5

20140629-CL-101837

ISO 640 ; 200 mm ; f/8.0 ; 1/640 s ; traitement LR5

 


Un après midi à Eagle Lake

Le Parc National Acadia est serpenté par environ 70 km de routes de gravier.  Des kilomètres et des kilomètres de chemins développés pour les carrioles et accessibles aux randonneurs, aux chevaux et aux vélos.

Ce réseau a été constitué entre 1913 et 1940.  Impossible d’y circuler en véhicule motorisé.  Mais de Upper Hadlock Pond à Jordan Pond, de Seal Habor à Eagle Lake, du Nord au Sud ou d’Est en Ouest… vous pourrez y trouver un sentier répondant à vos aspirations du moment.  Pour y passer quelques minutes, une heure, ou une journée complète.  Pour une balade à pied, une randonnée à vélo, ou une promenade en carriole.  Vous n’aurez que l’embarras du choix.

Le 2 juin ma blonde et moi avons exploré le secteur de Eagle Lake.  L’une avec son objectif macro, l’autre avec le zoom 24-70… ou même le 14-24.  Au début de l’après midi le temps était assez lourd et la lumière plutôt diffuse.  Plus tard, le soleil s’est taillé une place, et l’atmosphère caractéristique de l’heure dorée a fini par subtilement s’imposer.

Voici une brève chronologie illustrant quelques aspects de cette agréable randonnée.

Claudel

output_mj3re8

« Des kilomètres et des kilomètres de chemins de gravier accessibles aux randonneurs, aux chevaux, aux vélos ».  Vous la préférez avec ou sans cyclistes la photo?

20140602-CL-180520-modifier

La forêt mixte nous interpelle.

20140602-CL-164841

Le ciel couvert diffuse sur le lac.

20140602-CL-165803

Un trou dans les nuages.

20140602-CL-180044-Modifier

Ma blonde au travail… si l’on peut parler de travail !

20140602-CL-175049-Modifier

Plus tard : le soleil joue à cache-cache derrière un arbre.

20140602-CL-183921

En fin d’après midi les couleurs chaudes sont omniprésentes dans les prises de vues.


Un peu plus du Parc National Acadia

20140601-CL-142906

Outre les deux parutions reliées au GDPL, et mes deux intermèdes, mes plus récents blogues ont porté sur le Parc National Acadia.  Il en sera de même aujourd’hui… et sans doute encore à quelques autres occasions prochainement. (suite…)


Intermède – bis

Je n’ai pu résister à la tentation de poursuivre l’intermède pour vous présenter le résultat du premier essai fait avec mon nouveau jouet… un kit de filtres dégradés neutres.  Peut-être que comme moi la vue de cette photo vous rappellera pourquoi on appelle la période qui précède le coucher du soleil : l’heure dorée.  J’ai intitulé cette photo « Golden hour sur Horatio Walker ».

Cl

Golden Hour sur Horatio Walker

Golden Hour sur Horatio Walker

ISO 100, 24 mm, f/22, 0,4 s.


Intermède

20140625-CL-190425

Au cas ou un de mes amis serait saturées pas mes blogues sur Acadia National Park, je présente un petit intermède…  Hier, en fin de journée, ma blonde et moi avons été jouer dans un champ de marguerites parsemé d’épervières orangées.  Cela a été l’occasion de changer ma photo de couverture et ma photo de profil sur Facebook.  Cela a aussi été pour moi l’occasion d’explorer la 24 mm.  Je vous présente donc quelques photos prises hier à l’heure dorée.  Le ciel était au rendez-vous et outre le vent qui m’a un peu compliqué la vie… le moment a été des plus appréciés.

Cl

20140625-CL-190058

Pèle mèle

20140625-CL-190616

À l’horizon

20140625-CL-192253

Où est Mimi

20140625-CL-194613

Point de focus

20140625-CL-195549

Vertical du Sud

20140625-CL-184101

Horizontal du Nord


Jordan Pond, encore et encore

Pour celles et ceux qui n’on pas encore vu le blogue de ma blonde, consacré à « Jordan Pond », allez vite y jeter un coup d’œil.  Cet endroit est mythique et quand on y est allé une fois, on veut y revenir, encore et encore.  Ce que nous avons fait.  Ce que nous avons l’intention de refaire.

Dans la suite de notre voyage d’initiation au Parc National Acadia, situé à moins de sept heures de route de ma belle ville Québec, je poursuis, en image, en vous partageant la fin du jour telle que nous l’avons vécu le 2 juin dernier.  Ce fut un après midi magnifique, qui nous a fait voir un échantillonnage des conditions climatiques qui caractérisent le Parc National Acadia : conditions qui peuvent en quelques heures, voir en quelques minutes, varier du beau temps à la tempête, de la brume au dégagement…  Cette belle journée s’est terminée par l’assaut soutenu d’une multitude de moustiques voraces… et par une heure bleue magnifique, dont je vous présente deux variations sous un même thème.

C’est en quelque sortes une mini étude de composition où seule la longueur focale varie.  Les deux photos ont été prises à quatre minutes d’intervalle, selon la même composition, sans déplacer le trépied, une vingtaine de minutes après la fin du crépuscule civil.  La première, a été prise à la focale de 24 mm et la seconde à la focale de 14 mm.

Cl

20140602-CL-composite-1


Jour 1 à Acadia National Park… la suite

Ce blogue constitue la suite de celui publié le 13 juin dernier… qui racontait en image les premières heures, de notre première journée, dans le Parc National Acadia.  C’était le 31 mai et mon histoire s’était arrêtée en milieu d’après midi.  À trois semaines du solstice d’été, les longues journées nous ont permis de bien profiter de la beauté des lieux.  J’ai donc quelques photos additionnelles à vous présenter.

En plus de notre marche côtière, ce dernier jour de mai a également été l’occasion…

… d’un arrêt improvisé à Wildwood Stables.

20140531-CL-171514-C

… d’un peu de macrophotographie (plus à venir sur le blogue de Michèle).

20140531-CL-164715-C

… d’une première reconnaissance de Jordan Pound.

20140531-CL-180906

… d’une halte repas au sommet de Cadillac Mountain (crédit photo Michèle Roy 2014).

20140531-CL-194052-C

… et d’immortaliser le coucher de soleil du 31 mai 2014.

20140531-CL-201056

Claudel

 


Le GDPL : La Grande récompense et le 1000 km à relais

Ce blogue fait suite à celui que j’ai publié le 27 mai dernier.  Il vient aussi en complément de ceux de Michèle et de Guy.  Vous pourriez être tentés de passer outre en vous disant que le sujet a fait couler tellement d’encre le weekend dernier que vous n’avez pas besoin d’en savoir plus sur le sujet.  Rassurez-vous je ne vais pas répéter tout ce qui a été dit sur la cause, l’organisation, les participants.  Il se veut un très court résumé en mots… de ma propre expérience… et un très court résumé en images… du déroulement de ces deux journées.

Trente six heures sur l’adrénaline à dormir peu… incluant six heures de route, deux ou trois heures de gestion d’équipement et de fichiers, deux ou trois heures à se ravitailler, cinq ou six heures de repos.  Cela laisse un peu plus d’une quinzaine d’heures de prises de vue.  Vous vous en douterez, ça fait des tonnes de photos.  Dans l’action ça va très vite, un très grand nombre d’images vont directement à la corbeille… hors focus, mauvaise lumière, mauvais timing, mauvais cadrage, etc.  Plusieurs se retrouvent dans les « limbes » photographiques quelque part sur le disque dur externe de mon ordinateur.  Cent cinq photos seront livrées à l’organisation…  qui décidera de les utiliser ou non.  Seulement une trentaine deviendront des coups de cœur.  Ces dernières se retrouvent sur mon blogue aujourd’hui.

On commence par deux photos qui décrivent l’atmosphère qui régnait dans le stade olympique un peu avant l’arrivée des enfants.

GDPL-GR-2014-01 GDPL-GR-2014-02

Les quatre photos suivantes illustrent l’arrivée des jeunes et le début de l’animation.

GDPL-GR-2014-03 GDPL-GR-2014-04 GDPL-GR-2014-05 GDPL-GR-2014-06

Puis, sur l’esplanade, quatre autres photos permettent de prendre le pouls du spectacle extérieur en après midi.

GDPL-GR-2014-07 GDPL-GR-2014-08 GDPL-GR-2014-09 GDPL-GR-2014-10

Deux photos témoignent du spectacle du soir et une autre montre la voute du stade au moment où les enfants s’apprêtaient à aller au dodo !

GDPL-GR-2014-11 GDPL-GR-2014-12 GDPL-GR-2014-13

Le jour deux commence à 6h30 alors que Pierre Lavoie, qui s’est temporairement extirpé de la course pour venir au stade, se prépare à parler aux enfants qui vont l’écouter avec un vif intérêt.

GDPL-GR-2014-14 GDPL-GR-2014-15

Les trois photos suivantes illustrent l’atmosphère qui régnait à la ronde de matin là.

GDPL-GR-2014-16 GDPL-GR-2014-17 GDPL-GR-2014-18

Finalement, douze photos permettent de témoigner de toute la frénésie qui régnait sur l’esplanade du stade alors que les cyclistes complétaient leur 1000 km à relais.  Une belle fin de course, sous un soleil radieux, chaleureusement souligné par les applaudissements des bénévoles, des membres de leurs familles, et des dignitaires.  Une belle expérience que j’ai eu la chance de vivre debout sur le tapis rouge, à prendre des photos, à serrer des mains, à présenter mes félicitations… mais aussi à me faire remercier pour mon travail de bénévole !  Assez incroyable le sentiment qui ressort de toute cette effervescence.  J’espère que les photos que j’ai retenues vous permettront de ressentir un peu de ces émotions, qui se sont exprimées sous diverses formes… selon le vécu des unes et les autres.

GDPL-GR-2014-19 GDPL-GR-2014-20 GDPL-GR-2014-21 GDPL-GR-2014-22 GDPL-GR-2014-23 GDPL-GR-2014-24 GDPL-GR-2014-25 GDPL-GR-2014-26 GDPL-GR-2014-27 GDPL-GR-2014-28 GDPL-GR-2014-29 GDPL-GR-2014-30

Bravo à mes amis photographes !  Bravo à l’organisation !  Bravo aux enfants !  Bravo aux cyclistes !

Claudel

 


Compte rendu d’un balade haut contraste tout le long « d’Ocean Path ».

20140531-CL-125903-C

Haut contraste pour le citadin qui rencontre la mer.

Haut contraste pour le Québécois qui rencontre l’été en mai.

Haut contraste pour le photographe qui rencontre le soleil de midi.

J’en ai profité pour faire un traitement noir et blanc des rochers et des vagues et un traitement soft de ma douce.  J’ai réservé le traitement représentatif de la lumière du jour au compagnon de route.

 

20140531-CL-105834 20140531-CL-110224 20140531-CL-110601 20140531-CL-114310 20140531-CL-120225 20140531-CL-124335 20140531-CL-125101 20140531-CL-130025 20140531-CL-150438


Bref coup d’œil sur un nouvel environnement

Michèle et moi sommes fraîchement de retour d’une trop courte visite dans le Parc National Acadia.  Cet endroit, idyllique pour les amants de la nature, se caractérise par une mosaïque de zones discontinues, appartenant généralement au Parc, mais à l’occasion à des propriétaires privés.  On y trouve des sentiers de marche, des points de vue, des jardins, des ports de pêche, une flore riche, et bien d’autres attraits irrésistibles. « Acadia National Park » a été le premier Parc National Américain à l’est du Mississipi.  Il est situé tout autour de la petite ville de Bar Harbor, au Maine.  Avec les arrêts, c’est à moins de sept heures de route de la ville de Québec.  Je vous assure que ça vaut le détour.

Notre ami Claude nous en avait parlé à de multiples occasions… mais nous n’avions pas encore eu la chance de le découvrir.  Tant ils aiment cet endroit, Claude et sa blonde y font en quelques sortes un pèlerinage annuel.  Pour Michèle et moi, cette visite a constitué notre baptême d’Acadia.  Pour les amateurs de randonnée, une visite d’une semaine permet de bien profiter de l’endroit… mais pour les amateurs de photographie, une semaine nous laisse l’impression de ne s’être que trempé les lèvres dans le verre. Tout comme nos amis y reviennent régulièrement, il nous faudra y revenir… pour vraiment nous y abreuver.

Comme je considère que cette première visite n’aura été qu’un survol… ma première chronique sur l’endroit ne sera aussi qu’un survol.  Une journée de route, six jours d’exploration.  Le survol : sept photos, une pour illustrer sommairement chacune ce ces journées de ressourcement.  J’espère que vous aurez plaisir à les regarder.

Cl

 

 

20140530-CL-115315

Le long de la route 201… quelque part au Nord du Maine.

1/160 s., f/16, ISO 400, 24 mm.

 

20140531-CL-205304

Coucher de soleil sur Frenchman’s Bay (du sommet du Mont Cadillac).

25 s., f/16, ISO 100, 24 mm, trépied.

 

20140601-CL-161300-2

« Jesup Path » : Regard feutré sur le sentier humide bordé de bouleaux et de hautes herbes.

1/20 s., f/22, ISO 400, 70 mm, bouger ascendant.

 

20140602-CL-180520

Peu d’arbres ont résisté au feu de 1947.

1/15 s., f/11, ISO 400, 62 mm, trépied.

 

20140603-CL-200752

Coucher de soleil sur Frenchman’s Bay (du quai de Bar Harbor).

1/40 s., f/22, ISO 200, 70 mm, trépied.

 

20140604-CL-140621

Quelque part entre « Blackwood campground » et « Little Hunter’s beach ».  Viscia spp… avec la bruine en prime.

1/250 s., f/10, ISO 640, 200 mm, monopode.

 

20140605-CL-105254

Jordan Pound… avec un peu de brume pour bien dissimuler « North Bubble » et « South Bubble »… normalement bien visibles au centre ce dette scène mythique.

1/3 s., f/22, ISO 100, 14 mm, trépied.

 

 


Tulipes : Courte étude : Composer avec la lumière

On retrouve relativement peu de fleurs sur mon site web… et encore moins dans les articles publiés à ce jour… « pourquoi » me direz-vous… allez donc savoir… la vie a ces mystères mystérieux auxquels on n’a pas de réponse… ni bonne, ni mauvaise!  Mes études en biologie végétale, puis en malherbologie, auraient pourtant dû m’inciter à exploiter tout naturellement ce sujet.

Inspiré par la stimulante conférence que Madame Louise Tanguay a présentée à Québec le 16 mai dernier (merci au Club Dimension).  Challengé par l’excellent travail que ma blonde (19 mai et 20 mai) et les autres collègues ont produit lors de l’atelier qui a suivi.  C’est avec une petite crainte que j’ai décidé de me rendre au Jardin botanique Roger Van den Hende pour explorer à mon tour le sujet.

Mon objectif : essayer de ne pas m’éparpiller et me concentrer sur les tulipes… la période était parfaite du point de vue de la floraison… mais il ventait à arracher les cornes et le soleil était au zénith, bien en vue dans un ciel sans nuage.  C’était une semaine après la conférence.  J’étais rempli de doutes quant à l’issue possible de cette prise de vue.  Mais j’y étais et les tulipes étaient à leur apogée.  C’était donc maintenant ou l’an prochain.

Le vent était tel que pour figer le mouvement j’ai dû déclencher à pleine ouverture.  J’ai tenté d’explorer la transparence, les angles de prise de vue, la lumière.  J’ai cherché des compositions simples et naturelles.  J’ai porté attention aux arrières plans forcément flous à ouverture maximale.  Toutes les photos ont été prises à ISO 100 et à des vitesses variant de 1/320 à 1/800 de secondes.

J’étais assez satisfait de ce que je voyais sur le moniteur du boîtier; néanmoins mes doutes persistaient … quels seraient les résultats sur un écran de 21 pouces.  J’espère que vous aimerez le rendu final tel qu’illustré par les huit photos (ou montages) que je présente ci-après.  En passant, vous voudrez peut-être noter que pour équilibrer la majorité de ces photos, j’ai dû réduire la saturation.  Pour moi, qui préfère des images plutôt saturées, c’est un geste rarissime!

Personnellement je suis plutôt content du résultat de cet exercice… sans doute attribuable aux conseils de Madame Tanguay : « Attardez-vous à votre sujet… faites-en le tour… explorer tous les angles… quand vous pensez avoir terminé… continuez ».  Je suis une personne très patiente, souvent je dis que cet excès de patience est mon pire défaut!  Mais, sans que je ne puisse vous expliquer pourquoi, je suis un photographe impatient… l’exercice a donc été difficile.  Il me faudra certainement des efforts soutenus pour appliquer à la lettre les conseils de Louise Tanguay.  Mon prochain défi… plutôt que de travailler « les tulipes », je pourrais travailler « la tulipe »!  Je pourrais ainsi prendre le temps d’explorer des angles plus inédits, moins évidents, plus originaux.

20140523-CL-132312

20140523-CL-133604-2

20140523-CL-133818-2

20140523-CL-135608-2

20140523-CL-140643-quadriptique

20140523-CL-141146-2

20140523-CL-141234-3

20140523-CL-142808-2

 


Le GDPL : La course au secondaire

Le GDPL vous connaissez?  C’est le Grand Défi Pierre Lavoie.  Il en a beaucoup été question ces derniers jours mais je me permets de récidiver.  L’objectif du GDPL est double : ramasser des fonds pour la recherche médicale (acidose lactique) et encourager les jeunes à adopter de saines habitudes de vie.  Le GDPL comprend plusieurs volets dont le célèbre 1000 km de vélo… au cours duquel les valeureux cyclistes partent de La Baie pour se rendre à Montréal… et pas nécessairement par le chemin le plus court!  Cet événement aura lieu à la mi-juin.  J’y reviendrai peut-être sur ce blogue dans quelques semaines.

En attendant, sachez que parmi les volets moins bien connus du GDPL on compte « La course au secondaire ».  C’est une course à relais qui se déroule entre Québec et Montréal.  La course inclut un arrêt à Trois-Rivières.  Cet arrêt est bien entendu le prétexte d’une pause ravitaillement et de quelques activités de divertissement, mais il est aussi le prétexte d’une course de dix km de nuit, à laquelle la population en général est conviée.  Cette course de nuit se déroule dans les rues de Trois-Rivières et attire quelques milliers de coureurs additionnels, qui se joignent aux jeunes, dans une atmosphère de fête.

Plus de 3000 jeunes en provenance de diverses intuitions d’enseignement secondaires, et maintenant post secondaires, participent à la course au secondaire, accompagnés de leurs mentors et entraineurs.  L’idée est simple.  Tout au cours de l’année scolaire, les jeunes s’entraînent en groupe en prévision de cet événement rassembleur.  Ils y trouvent une forme d’émulation positive qui leur permet d’intégrer de saines habitudes de vie dans leur quotidien.

Cette année la course au secondaire s’est déroulée le week end dernier et plusieurs membres de mon Club photo, le Club Dimension de Québec, se sont commis d’office pour immortaliser la portion de l’événement comprise entre Québec et Trois-Rivières.  Je vous partage ici quelques unes des photos que j’ai prises en couvrant cet événement.  Elles illustrent très sommairement le déroulement de la journée.  Certaines de ces photos permettent de lire l’enthousiasme sur les visages des participants et des bénévoles.

Saluons l’engagement de toutes et tous et préparons-nous en vue du 1000 km qui approche à grand pas.

20140524-CL-073546

Titre : Quelques minutes avant le départ

Québec, 24 mai 2014, 7h35; ISO 1250; 70 mm; f/8; 1/400 s.

20140524-CL-080949

Titre : Plus de 3000 jeunes en pleine course

Québec, 24 mai 2014, 8h09; ISO 800; 70 mm; f/11; 1/640 s.

20140524-CL-173328

Titre : La bonne humeur des bénévoles

Trois-Rivières, 24 mai 2014, 17h33; ISO 640; 70 mm; f/6.3; 1/400 s.

20140524-CL-192715

Titre : Un peu d’adrénaline

Trois-Rivières, 24 mai 2014, 19h27; ISO 100; 70 mm; f/8; 1/30 s., flash

20140524-CL-210221

Titre : Misteur Valaire sur scène

Trois-Rivières, 24 mai 2014, 21h02; ISO 3200; 55 mm; f/9; 1/80 s.

20140525-CL-002654

Titre : Fantômes lumineux

Trois-Rivières, 25 mai 2014, 0h26; ISO 3200; 24 mm; f/11; 1/3 s.

 

 

 


Douceur éclectique

Rien de bien excitant aujourd’hui… C’était le jour des comptes… Je n’aime pas trop faire les comptes, alors j’attends souvent au dernier moment… Et là ça devient par le fait même encore plus pénible… Je n’apprends pas on dirait… Mais il ne faut pas voir là une raison de ne rien faire d’autre… Je suis donc sorti brièvement pour profiter de la lumière de fin d’après midi… Aidé de Mère nature, j’y ai créé de la douceur… Ou à tout le moins, j’en ai été le témoin.

20140520-CL-173934

Titre : Nature explosive

Saint-Jean Île d’Orléans, Québec, 20 mai 2014, 17h39; ISO 100; 14 mm; f/20; 1/5 s.

20140520-CL-180603

Titre : Symétrie au naturel

Saint-Jean Île d’Orléans, Québec, 20 mai 2014, 18h06; ISO 800; 200 mm; f/8; 1/125 s.

20140520-CL-183440

Titre : Naturellement apaisant

Saint-Jean Île d’Orléans, Québec, 20 mai 2014, 18h34; ISO 100; 70 mm; f/22; 8 s.

 


Premier prix!

Blogue 12 mai 2014

Décidément je ne suis pas très présent sur mon blogue photo ces temps-ci.  J’ai bien quelques photos intéressantes prises lors de notre trop court séjour sur la Côte Est; mais je n’ai pas vraiment eu le temps de les travailler… alors elles devront attendre encore un peu.  Je prends cependant quelques minutes pour vous présenter les trois photos que j’ai présentées à l’exposition annuelle du Club photo Dimension.  J’en ai présenté deux dans la catégorie « Paysages » et une dans la catégorie « Intérêt humain ».  Ce sont trois photos que j’aime beaucoup.  J’espère que vous aussi les apprécierez.  J’ai eu le plaisir de voir l’une d’elles se mériter le premier prix de sa catégorie.  Il s’agit de la première ci-après.

20130822-CL-185814

Quand le brouillard s’en mêle (Fredericton, NB, Fleuve Saint-Jean, 22 août 2013, 18h58; ISO 50; 24 mm; f/22; 1/6 s)

20130520-CL-154105

Le printemps dans le pré (Île d’Orléans, Saint-Jean, QC, 20 mai 2013, 15h41; ISO 400; 50 mm; f/11; 1/500 s)

20140301-CL-145637

Face-à-face (Île d’Orléans, Saint-Jean, QC, 1 mars 2014, 14h56; ISO 100; 85 mm; f/8; 1/100 s)


Une journée à Washington DC

Monument de la paix, colline du Capitol… notre chauffeur nous y a laissé à 10h15 et nous y a repris à 17h00!

Quatre photos pour illustrer très sommairement la journée… sans doute d’autres publications en perspectives.

Les deux première photos ont été prises tout juste après notre arrivée… une belle journée se dessinait…

Les deux dernières quelques minutes avant de retrouver notre chauffeurs… et juste avant l’orage… qui a eu la finesse de ne pas interférer avec nos projets du jour.

20140425-CL-102419

 

20140425-CL-103621

 

20140425-CL-164015

 

20140425-CL-165109

 


Où est rendu le printemps ?

On dirait qu’il y a près d’un mois que je n’ai pas fait d’intervention sur mon blogue… et dire que je m’étais promis d’être plus présent… on dirait que j’ai du mal à tenir mes promesses.  Mais la vie va si vite et elle a tant à nous offrir.  Il faut à l’occasion faire des choix.

Partis à la recherche du printemps, il aura fallu atteindre la Virginie, je dirais même le sud de la Virginie pour le rencontrer.  Mais il est bien là… à preuve ces quelques photos prises aujourd’hui même… et nul doute il finira par atteindre le 45e parallèle !  Nous on remonte doucement et on va essayer de le ramener avec nous… mais comme j’ai du mal à tenir toutes mes promesses n’allez pas m’en tenir rigueur si jamais il mets plus de temps que nous à atteindre la Belle Capitale!

 

20140423-CL-190133

20140423-CL-183058

20140423-CL-181410

20140423-CL-180943


Balade d’entre deux saisons!

Petit compte rendu imagé d’une balade au Domaine de Maizeretz… en très bonne compagnie!

20140312-CL-104542-m

20140312-CL-105752

20140312-CL-110937

20140312-CL-111428

 


Témoignage d’un beau long week end à La Tuque

Parcours GPS

En 1995, j’ai eu l’opportunité d’effectuer un long séjour en France.  Les Français, un en particulier, riaient de moi lorsqu’en quittant le bureau le vendredi soir j’échappais l’expression bonne fin de semaine… Pour eux l’expression « fin de semaine » réfère à la fin de la semaine de travail, c’est-à-dire la période entre le moment présent et le vendredi soir.  Pour eux, la période allant du vendredi soir au lundi matin c’est le week end.  Alors à l’occasion, j’utilise l’expression « week end », française s’il en est une, pour parler de notre fin de semaine…  ça me fais toujours afficher un sourire en coin.  La fin de semaine dernière ce n’est pas en France, mais dans la région du Haut Saint-Maurice, que ma blonde et moi avons eu le privilège d’un beau séjour… caractérisé par une hospitalité hors paire. (suite…)


Le trois fait le mois

Dans mon article d’avant hier vous avez pu voir de superbes blocs de glace.  Je sais… certains en on plein leur casque de l’hiver.  Alors cet article est pour les encourager à ne pas désespérer.  Ce que je n’ai pas écrit dans mon dernier article c’est que quand, sur les berges du majestueux, les blocs de glace exhibent cette physionomie, c’est signe que le printemps est à nos portes.  À preuve, ce selfie que j’ai capturé en prenant mon café plus tôt ce matin.  D’accord, en sandales, nu pied, j’exagérais un peux… mais je vous confirme que ce matin, malgré que le mercure soit sous la barre du zéro… le soleil fait un travail exceptionnel pour nous embellir la vie.

Café dehors... le 3 mars


Déjà le premier mars

20140301-CL-150046

 

Un très bel après midi à faire des photos dehors.  C’est étonnant dans les circonstances mais c’est à toute fin utile la première fois depuis longtemps que je consacre du temps de qualité à la prise de vue.  Je suis bien content du résultat.  Cliquez sur le lien ci-dessous pour en lire et en voir plus! (suite…)