Archive for janvier, 2014

Retour en arrière : 5 avril 2011

CL-110405-155422

En avril 2011, lors d’un mémorable voyage aux Royaume Uni, chez nos amis France et Mark, nous avons eu droit à une météo extrêmement clémente.  Agréable au possible.  Un seul après-midi légèrement humide : caractérisé par une légère bruine intermittente.  Ce fut l’occasion de ne pas s’aventurer trop loin et de passer quelques heures dans un refuge d’oiseaux.  Je partage aujourd’hui quelques photos qui témoignent de cet agréable moment.

* * *

Pour ceux que ça intéresse, je tiens le cap avec l’entraînement, mais ce n’est pas pour demain que ce sera redevenu une habitude, ou encore mieux, un besoin physiologique primaire!

* * *

CL-110405-151048 CL-110405-145520 CL-110405-143324 CL-110405-142858 CL-110405-142418 CL-110405-121108 CL-110405-114440_01


Je vagabonde en gardant le cap!

C’est fou comme c’est occupé un retraité… Farce à part, je garde le cap sur ma priorité no 1.  Vous verrez plus loin dans cet article éclectique que c’est bien justifié.  Alors je donne suite.  Depuis mon dernier article, il y a 13 jours, j’ai dix entraînements à mon actif ; dont des continus lents, des tempos bien sentis et des séances par intervalles.  J’ai aussi deux kilos en moins.  Je me souviens donc de ce qu’il faut faire.  Il ne me reste qu’à le réintégrer dans le quotidien jusqu’à ce que ça redevienne comme une addiction.

* * *

Mais pour le reste c’est le désordre total, le capharnaüm le plus complet.  La plupart des projets de la veille sont remplacés par autre chose…  C’est le plaisir, que dire, le pouvoir, la prérogative, de décider à la dernière minute.  Ça vient avec un gros défaut… on manque encore plus de temps qu’avant !   En particulier, je n’ai pas encore mis la main à la refonte de mon site internet.  Mais j’ai une bonne excuse… Au grand plaisir de mes amis admirateurs de Bill Gates, mon Mac m’a causé quelques difficultés.  Merci à mon brillant neveu qui m’a réglé ça de main de maître.  Ce fut l’occasion de concocter de délicieuses pizzas maison.

* * *

J’ai appris il y a quelques jours que deux de mes photos ont été sélectionnées et feront partie du contingent de 20 photos qui représenteront le Club Photo Dimension lors du Défi Interclubs Mongeon-Pépin organisé par la Société de promotion de la photographie du Québec.  Curieusement ce sont deux photos prises au cours du même week-end, en août dernier, alors que je faisais une petite virée dans Charlevoix avec ma blonde.  Je ne les avait pas encore publiées sur mon site alors j’ai pensé que ce serait le bon moment pour le faire.

Voici l’histoire de ces deux photos.  Le vendredi, alors que ma blonde et moi profitions de la fin de l’après midi en arpentant la plage de Baie Saint-Paul, Michèle s’est attardée sur un troupeau d’oies blanche, et oui des oies des neige, en plein mois d’août !  Vous ne me croyez pas… allez voir ce LIEN.  Moi j’ai jeté mon dévolu sur l’épave qui ouvre cet article.  Je ne l’avais pas encore travaillée… je l’avais pratiquement oubliée dans mon catalogue Lightroom et ne l’ai redécouverte qu’au moment de chercher des photos candidates pour ce concours.

La deuxième photo est celle qui clôture cet article.  Ce que je ne vous avait pas dit c’est que ce week-end dans Charlevoix avait un objectif bien précis.  Michèle et moi y venions pour assister à un atelier sur la photographie de paysage.  C’était un atelier personnalisé que Francis Gagnon avait accepté de nous donner juste à nous deux.  L’un des objectifs était de casser la glace avec la photo de paysage la nuit.  Pour la photo qui suit, Francis a d’abord dû nous faire grimper jusqu’au sommet le Mont du Lac des Cygnes.  Nous y sommes arrivés de justesse pour prendre quelques clichés du coucher du soleil.  Puis nous sommes redescendus jusqu’au Lac George, d’où nous avons pu capter la Voie lactée.

Ce fut une fin de semaine révélatrice !  En particulier, cette dernière photo et les autres prises au même endroit, m’ont fait prendre deux décisions : je devais m’acheter un trépied plus léger; et je devais me remettre en forme.


Re-Privilège !

Pour poursuivre dans la lignée de mon dernier post je vous parle de d’autres privilèges, passés et à venir.  Au cours des trente dernières année et quelques mois, j’ai eu le privilège d’une belle carrière dans la fonction publique fédérale.  Aujourd’hui, pour la première fois après mille cinq cent soixante douze lundis, je me suis levé avec le statut de non fonctionnaire.  C’est le début d’un tout nouveau privilège, celui de prendre le temps d’observer le monde en me concentrant sur sa beauté.  Certes, elle n’est sans doute pas présente partout, la beauté du monde.  Mais si je la cherche avec les yeux bien ouverts, peut-être j’aurai le privilège de la côtoyer souvent. (suite…)